La publication du codex Imperial Knights a fait sensation sur la scène compétitive à sa sortie, et le Castellan plus particulièrement.

Les Chevaliers Impériaux représentent une faction de maisonnées renommées dans l’univers des 40k. Certaines peuvent retracer leurs lignées jusqu’à l’Hérésie d’Horus et même avant. Ils ont des pilotes qui les guident au combat, et le style et le talent militaire de celui-ci est adapté à l’armement du chevalier.

Les maisons sont de deux sortes. Les maisons liées au Mechanicum, appelées Questor Mechanicus, et celles liées à l’Imperium, appelées Questor Imperialis. En terme de jeu, la maisonnée influe sur les stratagèmes utilisables.

Vue d’ensemble du Castellan

Le Castellan est la plate-forme de tir ultime dans le codex des Chevaliers Impériaux. En fait, à part le Porphyron, c’est le meilleur chevalier de tir disponible en jeu égal. Le Castellan dispose d’une puissance de feu massive qu’il peut déchaîner au tir. En fonction de la maisonnée que vous choisissez, Imperialis ou Mechanicus, vous avez accès à des stratagèmes qui peuvent renforcer la puissance de feu déjà formidable du Castellan. Il peut servir d’unité d’ancrage à n’importe quelle armée impériale, ou être la pierre angulaire dans une force de Chevaliers Impériaux.

Équipement et règles spéciales

fiche du castellan

Tactiques

À première vue, on peut penser que le Castellan est un bon choix de bouton-poussoir. Il suffit de choisir les cibles et de les regarder s’évaporer de la table. Bien que cela soit vrai, il y a beaucoup plus à savoir efficacement que « Prenez-en un dans votre liste et gagnez ».

La première chose à noter est son mouvement, lent comparé aux autres Chevaliers Impériaux. Avec seulement 10″ de mouvement comparé aux 12 des autres Chevaliers. Pensez-y lors du déploiement. En effet, vous voudrez peut-être placer le Castellan derrière un écran ou un grand morceau de terrain, et savoir qu’il se déplace de 10 pouces au lieu de 12 vous empêchera de l’empêcher de tirer sur meilleures cibles par inadvertance. Ceci amène à la tactique la plus importante quand on joue un Castellan : la priorisation.

Vous entendrez souvent des joueurs dire que la priorisation est la clé du succès au niveau compétitif de Warhammer 40000. En général, il s’agit de faire une liste des unités que vous voulez détruire par ordre d’importance. La priorisation à Warhammer 40000 est basée sur deux archétypes.

Ce sont la priorisation au cours de la partie, et la priorisation tour par tour. Sans entrer dans le détail, lorsque vous jouez une unité représentant plus de 600 points de votre armée, choisir les bonnes cibles est primordial. La priorisation s’étend même au choix des armes à utiliser, et quoi cibler avec. En effet, les armes du Castellan excellent à tuer des cibles à endurance élevée et multi-PV. Au contraire, il n’est absolument pas fait pour nettoyer des cordons d’infanterie de base.

Connaissez vos armes

La Volcano Lance et le Plasma Decimator sont efficaces contre à-peu-près les mêmes cibles. Par contre, les canons d’épaule, « uniquement » F7, ne seront pas aussi efficaces contre les endurances élevées. Enfin, les Melta Guns ont une très courte portée, surtout en tenant compte du mouvement du Castellan. Ils serviront lorsque l’ennemi sera proche.

Pour choisir les bonnes cibles, il faut bien connaître les probabilités de touche, blessure, et dégâts, pour chaque arme. Un des problèmes inhérents au Castellan est sa forte dépendance à l’aléatoire. Estimer les résultats possibles en se basant sur les meilleurs jets possibles est une mauvaise idée, et l’inverse également. La meilleure manière de faire n’est pas de connaître par cœur les probabilités, mais l’expérience. L’expérience, l’expérience, l’expérience. Comme beaucoup d’autres choses, pour jouer à Warhammer 40000, il faut de l’entraînement. Même avec les unités les plus puissantes.

De plus, vous pouvez aussi relancer un jet de dé aléatoire par tour. Même si ce n’est pas utile, vous aurez plus de chances de faire la différence. N’hésitez pas à consulter cet article pour en savoir plus.

Stratagèmes et reliques

Les stratagèmes et reliques participent également à rendre le Castellan si fort. En particulier, la maison Raven et les règles de Questor Mechanicus. Si vous voulez un Castellan le plus efficace possible, il sera de la maison Raven. Comme dit plus haut, la grande faiblesse du Castellan est sa dépendance à l’aléatoire.

La maison Raven vous permet de compenser cela, via un stratagème à 2PC. Celui-ci lui permet de relancer tous les jets de 1 pendant la phase de tir. Tous : nombre de tirs, touches, blessures, dégâts. Combiné avec la relique Cawl’s Wrath, vous obtenez une plate-forme de tir encore plus puissante.

Une autre faiblesse du Castellan est sa taille. Mais il existe encore une bonne synergie de stratagèmes pour mitiger ce problème. Même s’il n’est pas Seigneur de Guerre, le Castellan peut recevoir un trait. Il obtient alors une sauvegarde invulnérable de 4+ au tir. Vous pouvez même le combiner avec Rotation des Boucliers à Ions, un stratagème, lui donnant une sauvegarde invulnérable de 3+ pour un tour !

Enfin, même si malgré ces protections, vous êtes endommagé, vous pouvez encore utiliser un stratagème vous permettant de le faire se battre à plein potentiel pour un tour. Il faut un Castellan Questor Mechanicus, mais c’est bel est bien le cas de la maison Raven !

colère de cawl

ion bulwark

machine spirit resurgent

order of companions

rotate ion shields

Cet article est une libre adaptation de celui de FrontLine Gaming.

Catégories : Stratégie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *